Chirurgie des anomalies cardiaques congénitales

Transposition des gros vaisseaux

En cas de transposition des gros vaisseaux (TGV), l’aorte et l’artère pulmonaire sont «inversées», c.-à-d. que l’aorte sort du ventricule droit et l’artère pulmonaire sort du ventricule gauche. Il y a deux circulations séparées. La survie de l’enfant est uniquement possible par un mélange du sang lié à des courts-circuits (shunts) existants. Il peut s’agir d’une persistance du canal artériel ou d’une communication entre les oreillettes ou entre les ventricules du cœur.

L’opération de correction est réalisée quelques jours après la naissance avec l’aide d’une machine cœur-poumon. Lors de l’intervention, l’aorte et l’artère pulmonaire sont sectionnées et reliées au bon ventricule.  Une étape majeure de l’opération réside dans le déplacement des vaisseaux coronaires de pair avec l’aorte. Les éventuels shunts existants sont également fermés à cette occasion, c.-à-d. que le canal artériel est suturé ou que la communication interventriculaire est fermée au moyen d’un patch.