Chirurgie des anomalies cardiaques congénitales

Retour veineux pulmonaire anormal

En cas de retour veineux pulmonaire anormal, les veines pulmonaires ne débouchent pas dans l’oreillette gauche. Au lieu de cela, le sang riche en oxygène provenant des poumons débouche dans une cuve (appelée collecteur), depuis laquelle il afflue soit directement dans l’oreillette droite soit dans la veine cave supérieure ou inférieure. Afin que le sang riche en oxygène puisse rejoindre le côté gauche du cœur et par ce biais la grande circulation systémique, un shunt, comme par exemple une communication interauriculaire, est nécessaire. L’opération de correction doit être conduite peu de temps après la naissance avec l’assistance d’une machine cœur-poumon.

Lors de l’intervention, la cuve (collecteur) et l’oreillette gauche sont reliées entre elles. La communication interauriculaire est fermée. En cas de retour veineux pulmonaire anormal partiel, seule une des deux veines pulmonaires droites débouche habituellement dans l’oreillette droite au lieu de l’oreillette gauche. Cela est souvent associé à communication interauriculaire.

L’opération de correction est réalisée avec une machine cœur-poumon. Via une tunnelisation par patch, le sang dans l’oreillette droite est dérivé dans l’oreillette gauche au travers de la communication interauriculaire.
La majorité des retours veineux pulmonaires anormaux partiels peuvent être opérés via un accès au niveau de la paroi thoracique droite sous le pli de l'aisselle, une approche qui est appelée «mini-thoracotomie». Cet accès présente un avantage sur le plan cosmétique.