Chirurgie des anomalies cardiaques congénitales

Communication interventriculaire

La communication interventriculaire est la malformation cardiaque la plus fréquente, représentant 20 à 25% de toutes les malformations cardiaques congénitales. Elle peut survenir de manière isolée ou de pair avec d’autres malformations.

Dans cette malformation, la paroi entre les deux ventricules du cœur n’est pas totalement formée, de sorte que les deux ventricules communiquent entre eux. En raison de cette communication, du sang de la circulation systémique présent dans le cœur peut directement passer dans la circulation pulmonaire. En cas de défaut volumineux, une insuffisance cardiaque peut donc se développer en raison d’une plus grande charge de travail du cœur.

En fonction de l’ampleur du défaut, une fermeture chirurgicale peut s’avérer nécessaire. Elle consiste à fermer le trou dans la paroi séparant les deux ventricules au moyen d’un patch.