Chirurgie des anomalies cardiaques congénitales

Arc aortique interrompu

L’interruption de l’arc aortique est une anomalie rare, représentant environ 1% de toutes les malformations cardiaques. Durant le développement embryonnaire, la partie ascendante et la partie descendante de l’aorte se développent séparément. Lorsque la fusion de ces deux parties ne se produit pas, cela donne lieu à un arc aortique interrompu. En conséquence, le sang ne peut pas atteindre la partie inférieure du corps en empruntant le trajet normal. Etant donné que cette malformation isolée ne serait pas compatible avec la vie, elle survient généralement avec des anomalies concomitantes (persistance du canal artériel, communication interventriculaire; voir sections correspondantes).

En l’absence de traitement de cette malformation, l’espérance de vie moyenne est très faible. Dès lors, une correction chirurgicale doit être visée après la pose du diagnostic. Lors de cette intervention, les deux extrémités «aveugles» de l’aorte sont reliées entre elles, soit directement soit au moyen d’un patch, de sorte que le sang puisse à nouveau couler dans la moitié inférieure du corps via l’aorte.